Loiret : l’armée prend ses dispositions après l’accident d’ogive

PXhere
17 avril 2018
Par Benoit Hanrot
La semaine dernière, un obus, heureusement désamorcé, s’écrasait dans le toit de l’usine Faurecia dans le Loiret, faisant deux blessés au passage. L’enquête suit une piste liée à un problème technique. De son côté, l’armée change ses méthodes d’entraînement.

Retour sur l’affaire de l’ogive qui s’est décrochée d’un avion de chasse au-dessus de l’usine Faurecia de Nogent-sur-Vernisson la semaine dernière. Selon la République du Centre, la piste d’un problème matériel est privilégiée dans le cadre de l’enquête. L’équipage qui a perdu la bombe factice a été entendue et n’aurait jamais effectué de largage de l’objet. En attendant les conclusions, l’armée de l’air a décidé de suspendre l’utilisation de lance-bombe lors de ses entraînements pour éviter qu’un tel accident ne se reproduise à l’avenir.