Maine-et-Loire : une supérette braquée et cambriolée à quelques heures d’intervalle !

pixabay.com
13 novembre 2017
Par Diane Thibaudier
Le gérant d’une supérette a été victime d’un braquage à Champtocé-sur-Loire, quelques heures seulement avant que son commerce ne soit cambriolé. Un rassemblement a été organisé en soutien.

A croire que le sort s’acharne parfois… Dominique Carteron n’a en tout cas pas eu de chance la semaine dernière. L'histoire commence ce jeudi 9 novembre. Le gérant de la supérette Spar de Champtocé-sur-Loire est alors victime d'un braquage. Deux hommes s'introduisent dans son commerce alors qu’il est en train de fermer la supérette jeudi soir. Les deux individus sont armés, ils demandent le contenu de la caisse à l’épicier. L’homme se retrouve alors ligoté dans la réserve du magasin avec l’un de ses salariés. Le gérant n’hésite pas une seconde, il confie les clés aux deux braqueurs afin qu’ils partent avec l’argent sans leur faire de mal. Mais les deux hommes n'arrivent pas à ouvrir le coffre ! Ils libèrent donc l'épicier, pour qu'il leur remette lui même le butin, plutôt maigre : 700 ou 800 euros. Après cela, les deux malfaiteurs repartent, en laissant le gérant et son employé ligotés sur le sol de la réserve. Plus de peur que de mal, mais l’affaire reste traumatisante pour les deux victimes. Ils sont d’ailleurs désormais pris en charge lors d’un suivi psychologique.

Un cambriolage la nuit suivante

Mais comme si cela ne suffisait pas, l’histoire ne s’arrête pas là. La nuit suivante, la supérette est à nouveau la cible d’un cambriolage. Un ou plusieurs individus tentent de s’introduire à l’intérieur du commerce en passant par une trappe de désenfumage. Mais ils ne parviennent pas à aller jusqu’au bout de leur action, vraisemblablement dérangés par l’arrivée d’un livreur sur place.

Cette fois, s’en est trop ! Les habitants de la commune de Champtocé-sur-Loire se sont mobilisés afin d’exprimer leur soutien aux employés de la supérette. Un rassemblement a été organisé ce dimanche 12 novembre au matin. Des dizaines de personnes se sont réunies autour du magasin à partir de 8h30 dimanche. Le gérant de l’épicerie a assuré qu’il était très touché par ces très nombreux soutiens et par cet élan de solidarité.