Musique

Maître Gims raconte son passé difficile, loin des strass et des paillettes

08 février 2018 à 11h35 Par Aurélie Amcn
Crédit photo : Maître Gims

La vie de Maître Gims n’a pas toujours été rose. Aujourd’hui, il se confie et revient sur ses premières galères…

Avant de connaître le succès avec la Sexion d’Assaut puis en solo, mais aussi avant de s’aventurer sur une île déserte dans la nouvelle émission de survie de TF1 « L’aventure Robinson », la vie de Maître Gims n’a pas été toute rose. Le chanteur de 31 ans a déjà vécu dans un environnement hostile. Ce n’était certes pas à l’autre bout du monde et coupé du monde, mais c’était une situation toute aussi difficile. C’est en tout cas ce qu’il vient de révéler lors d’une interview accordée à nos confrères du magazine Télé-Loisirs. 

L’interprète de Sapés Comme Jamais revient en effet sur son enfance, ses premières galères et sur son passé dans ce qu’il décrit comme étant une « jungle urbaine ». « Je voulais savoir si j’étais encore capable de quitter mon confort pour vivre dans la nature. Quand j’étais jeune, j’ai connu la jungle urbaine, j’ai dormi à même le sol dans un hall d’immeuble avec mon pull en boule en guise d’oreiller… », se souvient-il, avant d’évoquer « L’aventure Robinson » et reconnaître que son acolyte, Kendji Girac, était bien plus futé que lui en terme de survie : « Il sait grimper aux arbres, il sait quels aliments sont comestibles ou non, il sait construire une cabane ». 

Mais, ce n’est pas la première fois que Maître Gims, de son vrai nom Gandhi Djuna évoque son enfance loin des strass et des paillettes. Après plusieurs critiques sur les réseaux sociaux, et notamment sur Snapchat, il a récemment évoqué les petits boulots qu’il a été contraint de faire pour survivre : employé dans un fast-food près de la porte de Clignancourt à Paris, mais aussi dans un bureau de La Poste ou encore dans le rayon Céréales d’un magasin Monoprix. Des postes desquels il se faisait d’ailleurs souvent renvoyer en raison de « sa tête sans expression », racontait-il. « Ça n’a pas toujours été le ‘’fuego’’ dans ma vie, les amis (…). J’ai été l’un des premiers à bosser chez Vélib », confiait-il encore à ses nombreux fans. Aujourd'hui Maître Gims est l'un des artistes français les plus populaires. Il vient d'ailleurs d'annoncer un concert exceptionnel au Stade de France : rendez-vous le 28 septembre 2019 et prépare activement la sortie de Ceinture Noire, son nouvel album.