Diane rend service - Avec Thélem Assurances

Que risque-t-on vraiment en téléphonant au volant ?

03 décembre 2018 à 06h50 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : pixabay

Claire se demande ce qu’elle risque si elle est arrêtée par la police au téléphone ? Eléments de réponse avec les experts Thélem Assurances.

Il est important de rappeler que l’utilisation du téléphone est interdite tout comme l’utilisation d’appareil émettant du son dans l’oreille (kit main libre avec oreillette, écouteurs, casque…). Si vous êtes surpris en conversation téléphonique, vous encourez une amende de 135 € et un retrait de 3 points sur votre permis de conduire. Ce dispositif touche aussi bien les voitures, les conducteurs de 2 roues, que les cyclistes.

Des risques multipliés !

Il est nécessaire de faire ces rappels car seulement 51% des conducteurs estiment que le téléphone constitue un véritable danger. Il a été prouvé qu’un conducteur au téléphone enregistre entre 30% et 50% d’informations en moins qu’un conducteur ne téléphonant pas. Téléphoner multiplie par 3 le risque d’accident et lire un message le multiplie... par 23 !

Le meilleur moyen pour passer ou recevoir un appel est de s’arrêter sur le bas-côté ou d’avoir un dispositif Bluetooth dans sa voiture.