Tal se confie pour la toute première fois sur son enfance difficile (Vidéo)

Tal
11 juin 2018
Par Aurélie Amcn
Tal est de retour avec un nouvel opus : Juste un rêve. Dans cet album, elle nous fait danser, mais elle nous émeut aussi notamment avec la chanson très personnelle ‘’ADN’’. Aujourd’hui, elle raconte l’histoire douloureuse derrière cette chanson.

Tal est de retour ! La chanteuse de 28 ans vient de sortir son quatrième album intitulé Juste un rêve. Son nouvel single Mondial (clip c-dessous), co-composé avec le chanteur Soprano, est un hymne à la fête. Le titre est d’ailleurs destiné à encourager les Bleus de Didier Deschamps pendant la Coupe du monde de football en Russie dans quelques jours. Mais dans cet opus, Tal se confie aussi comme jamais, et notamment dans la chanson ADN dans laquelle elle évoque son enfance et le départ de son père et de son frère lorsqu’elle n’avait que 18 ans. « Tu n’es plus là, je ressens un vide, un vide à un âge innocent / Le matin, je voyais partir Maman, on devait se débrouiller seules (…) J’ai mal à l’A-mal à l’ADN, mais qu’est-ce que je dois faire pour que tu m’reviennes / Parfois je retiens ma peine, j’retiens ma peine, j’ai mal à l’A-mal à l’ADN », chante-t-elle. 

Dans un entretien accordé à l’émission "50 Minutes Inside" sur TF1, Tal revient alors sur cette période difficile. « Je me suis retrouvée toute seule avec ma mère. On devait se débrouiller, donc, du coup, j’ai travaillé à mi-temps pour aider ma mère à payer le loyer. Je crois que c’était la période la plus difficile de toute ma vie. Et en fait, je n’en ai jamais parlé. Je n’étais pas forcément prête à en parler avant, mais plus on grandit et plus on a envie de se livrer, plus on a envie de parler de choses qui nous touchent », confie-t-elle dans son studio d’enregistrement. 

Une histoire personnelle que la chanteuse a aussi racontée à nos confrères de Télé 7 Jours en expliquant que « cela [m’a] pris du temps de parler d’une chose aussi personnelle », car elle « avait peur que les gens écoutent cela, même si [mes] fans connaissent [mon] histoire ». Mais elle se sent toutefois heureuse et fière d’avoir pu se livrer ainsi en musique.